Enfants rapprochés

J’ai lu beaucoup d’articles dernièrement sur les enfants rapprochés : les avantages, les inconvénients, combien d’écart il faut entre deux enfants, le mieux pour votre santé, pour la santé du futur bébé….

Je crois qu’il n’y a pas une solution mieux qu’une autre et que cela dépend de ce que chacun souhaite. Concernant la difficulté, l’environnement dans lequel vous êtes joue un rôle essentiel : taille de l’habitation, famille autour pour vous prendre les enfants et vous soulager, place en crèche…

Je ne peux pas conseiller d’avoir ou non des enfants rapprochés, mais voici ce que je retiens de cette première année avec deux filles très rapprochées (12 mois d’écart).

 

Les moins

La première ne marche pas durant la seconde grossesse, donc il faut la porter et souvent être penché pour lui apprendre à marcher en tenant les mains.

– Elles n’ont pas les mêmes activités. En effet, lorsque je prévois une activité peinture avec la plus grande, je dois prévoir une autre activité à faire en parallèle avec la petite pour l’occuper et qui soit adaptée à son âge. Cela n’est pas toujours évident de surveiller les deux.

– Durant les premiers mois du second enfant, le rythme des repas et des dodos n’est pas le même. Cela n’est pas très simple, car nous n’avons aucun moment pour nous reposer.

– Le premier enfant commence à faire ses nuits lorsque le second arrive, donc on continue les courtes nuits.

– On ne peut pas réserver une chambre pour 2 adultes avec 2 bébés. En effet, la majorité des lieux autorisent 1 bébé par chambre, mais si on en a 2 il faut prendre 2 chambres :/

Difficile d’éveiller les deux en même temps. Il y a des jours où je me concentre plus sur Em pour l’aider à apprendre à marcher et d’autres où je m’occupe de Cacahuète pour lui montrer les couleurs, les chiffres… C’est assez frustrant, car lorsque l’on a qu’un seul enfant à qui il faut apprendre les bases cela est facile d’être concentré dessus et là, je dois toujours être plus sur l’une que sur l’autre. On ne peut donc pas faire les mêmes choses avec la seconde que ce que l’on faisait lorsqu’on avait que la première.

– On a besoin d’affaires de puériculture en double : 2 lits de bébé, 2 poussettes (ou une double pour les premiers mois), 2 chaises hautes… Et surtout, le double d’affaires lorsque l’on part en vacances : 2 lits parapluie, 2 rehausseurs… (la voiture est toujours trop petite avec 2 bébés).

 

Les plus

La seconde va apprendre certaines choses très vite sans qu’on ait besoin de lui montrer, elle prend exemple sur sa sœur.

La complicité qui s’installe entre les filles de mois en mois. À 1 et 2 ans, elles se font des bisous et des câlins tout le temps. Si la grande se réveille et ne voit pas sa sœur dans son lit, elle s’inquiète et demande où elle est. Et la petite cherche à voir sa grande sœur tout le temps, si elle ne la voit pas elle l’appelle et rigole dès qu’elle l’aperçoit.

Des gros câlins de deux princesses en même temps, cela vaut tout l’or du monde.

– D’ici 2/3 ans, elles feront les mêmes activités et l’on pourra les emmener partout ! On pourra faire des attractions dans des parcs tous les quatre sans qu’il y ait un adulte qui reste à ne rien faire pour garder un bébé.

– Dès que la seconde est propre, plus besoin de couches et ça, ça sera super. On aura eu que 3 ans de couches pour 2 enfants (alors que c’est plutôt 3 ans pour 1 enfant).

Pas besoin de stocker des années les affaires, dès que la seconde n’utilise plus un accessoire on le revend.

– On a la chance d’avoir 2 filles, du coup au niveau des habits c’est super rien besoin d’acheter pour la seconde (surtout qu’elles sont du même mois, donc même taille à chaque saison !).

– Elles jouent aux mêmes jeux ce qui est très pratique. Il y a juste la première année où la plus jeune a des jeux d’éveils et le trotteur, mais après elle joue aux mêmes jouets que sa sœur et elles se les prêtent.

 

Au final, nous sommes très contents puisque nous avons eu deux enfants rapprochés et avant nos 30 ans comme nous le souhaitions. Durant toute ma seconde grossesse, on m’a dit qu’avoir des enfants rapprochés cela est plus compliqué que d’avoir des jumeaux, que cela serait très dur les trois premières années, mais qu’après cela serait que du bonheur.
J’avoue qu’ils avaient raison, cette première année est très difficile. Il y a des matins où l’on espère que le coucher du soir arrivera vite, mais il y a aussi des jours super où l’on s’amuse très bien.

Je suis contente d’être « assez jeune », car je ne pense pas que j’aurais eu la force d’en faire autant pour mes filles si j’avais 10 ans de plus. En effet, être 24h/24 avec elles, cela demande beaucoup d’énergie et de motivation pour toujours faire quelque chose et ne pas se dire « je suis fatiguée, alors on ne fait rien ». Je ne regrette pas qu’elles soient rapprochées, en plus on commence à voir leur complicité et ça, c’est vraiment super.

Nous allons bientôt débuter notre deuxième année tous les quatre, et je pense qu’elle sera moins compliquée que celle qui vient de passer. Nous aurons encore quelques étapes compliquées à passer : notre déménagement, faire dormir les filles dans une chambre sans nous, rendre propre en journée Em… mais je suis confiante et je suis sûre que tout va bien se passer 🙂

RelatedPost

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.