[Test] Balancelle

Cela a débuté la première nuit après sa naissance. Nous étions à la maternité et Cacahuète s’est réveillée en pleurant et elle n’arrivait pas à se calmer. Coco l’a prise dans ses bras et il a commencé à marcher dans la chambre pour la rendormir, mais dès qu’il s’arrêtait ou s’asseyait elle pleurait de nouveau.

On en a passé des heures à marcher avec elle dans nos bras : à tour de rôle on marchait avec elle ou on mangeait, je travaillais sur mon ordinateur debout devant le bar pour avoir à hauteur mon ordinateur et pour la bercer dans le porte-bébé contre moi, la nuit il fallait marcher dans le salon pendant 2/3 heures d’affilées avant qu’elle se rendorme…

C’était notre première fille, alors on ne connaissait pas tout ce qui existait comme produit (et même aujourd’hui, malgré tout ce qu’on a pu tester, c’est très peu par rapport à la gamme de puériculture proposée dans les magasins). Un jour, on nous a parlé des balancelles qui pourraient être une solution à notre problème.

L’objectif du produit est de bercer l’enfant pour qu’il s’endorme ou se calme dedans et arrêter le bercement une fois que c’est bon. En effet, il est recommandé de ne pas laisser l’appareil fonctionner lorsque l’enfant dort.

Nous n’avions rien à perdre, nous avions que des kilomètres à gagner, alors nous avons commandé la balancelle Bubble de chez Babymoov.

balancelle bubble babymoov ouverte

Ce modèle dispose de 5 vitesses de bercement. Nous avons utilisé que les vitesses 2 et 3. La première est trop lente pour que l’enfant qui est énervé ressente le mouvement. La quatrième et la cinquième sont vraiment rapides, on a préféré éviter qu’elle soit trop « secouer ».

Le dossier est inclinable, mais le but est que l’enfant s’y repose/calme donc on laisse toujours le plus couché.

On peut mettre de la musique, ce qui est bien pour calmer l’enfant, mais beaucoup moins pour les parents qui l’entendent tous les jours. De plus, la musique n’est jouée que d’un côté de la balancelle, ce que nous n’aimions pas puisque l’enfant a tendance à garder la tête tournée que dans le sens d’où provient le son.

Il y a une arche avec 3 jouets amovibles, que nous n’avons pas souvent utilisée. En effet, lorsque la balancelle est en mouvement les jouets bougent assez vite et l’enfant n’apprécie pas toujours.
balancelle bubble babymoov

Ce que nous aimions beaucoup dans ce modèle, c’est que la balancelle prend peu de place une fois pliée. Dans un espace un peu restreint comme le nôtre, nous étions contents de pouvoir la plier lorsqu’on recevait des invités.

Le bercement et la musique sont programmables, ce qui signifie que l’on peut mettre en fonctionnement la balancelle durant 10 minutes.

Le tissu se retire pour être lavé à la main, mais il vaut mieux mettre une serviette si on veut le garder propre, car les tâches ne partent pas facilement. De plus, une fois mouillée, il faut du temps pour que le tissu sèche et la balancelle est inutilisable durant cette durée.

Cacahuète n’a jamais aimé y aller. Peut-être que nous l’avons mise trop tard dedans, car dès qu’on l’a mettait, elle pleurait.
Dès que Em est arrivée, nous l’avons habitué à aller dedans plutôt que dans nos bras. Elle s’y est habituée et aimait particulièrement qu’on lui mette la musique (je vous promets que c’est horrible au bout de quelques jours et qu’on regrette que le constructeur n’ait pas mis plus de mélodies). Par contre, elle n’aimait pas qu’on arrête le balancement une fois qu’elle était endormie, car elle se réveillait il fallait remettre en marche la balancelle pour qu’elle se rendorme.

C’est donc un produit à avoir très tôt, sinon l’enfant est habitué à d’autres choses et il ne veut pas y aller.

Articles similaires

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.