Lecture à 3 ans

On utilise régulièrement le coffret des lettres Montessori et à force, Cacahuète connaît le son des lettres de l’alphabet. Elle s’amuse, presque tous les jours, à chercher des mots qui commencent avec le même son que la lettre étudiée.

Et comme elle adore les livres et aime raconter les histoires à sa petite soeur, je lui ai proposé d’apprendre à lire des mots.

L’objectif est de lui montrer que lorsque l’on connaît le son de plusieurs lettres, on peut lire un mot qui est écrit avec. Par exemple, LA est écrit avec le L et le A. On commence par décomposer le son de chaque lettre, puis on lit le mot.

Afin d’avoir ulecture à 3 ans fiche montessorin outil clair pour ce nouvel apprentissage, j’ai créé des cartes.
Sur chaque carte, il y a :
– un mot de deux lettres (que des lettres qu’elle maîtrise bien à lire et à écrire)
– le mot en écriture minuscule cursive (rencontré dans des livres)
– le mot en écriture majuscule (rencontré sur les affiches, les magazines…)
– l’utilisation du code de couleurs de Montessori : voyelles en rouge et les consonnes en bleu

Vous pouvez télécharger les mots que nous utilisons ci-dessous.
lecture_montessori / mots_lecture
Il faut imprimer les pages, les découper et les plastifier pour que l’enfant puisse les utiliser sans les abîmer.

Lors de la création des cartes, Cacahuète les a manipulées pour les ranger et à observer leur composition en s’amusant à me lire les lettres qui étaient écrites.

Dans lecture à 3 ansun premier temps, j’ai décidé de lui présenter que les mots qui commencent par des L : LE, LA, LU, LI, LO.
Après 20 minutes à lui expliquer le principe et à répéter tout en s’amusant les mots, Cacahuète a réussi à lire toute seule les mots.
Elle était très fière de montrer à sa soeur et à son père toutes les cartes qu’elle lit.
Un bon début sachant que l’on a fait cela à 18h30 après une matinée à l’école et une après-midi au poney !

Comme elle arrivait à faire les mots commençant par le L, je lui ai proposé de prendre en plus les mots débutant par un P et un M.

Après une semaine d’utilisation des cartes (une présentation par jour de cette activité au moment où elle a envie : avant le coucher, avant le départ à l’école, après le goûter…), Cacahuète a appris à lire les mots suivants :
LE, LA, LI, LO, LU, ME, MA, MI, MO, MU, PE, PA, PI, PO, PU

La lecture à 3 ans est donc possible si on prend le temps d’être à l’écoute des envies des enfants et de leur proposer des outils d’adaptés.

Je vais continuer à lui présenter de nouvelles cartes en fonction de ces envies. En effet, elle s’intéresse à la lecture en ce moment, mais peut-être que la semaine prochaine elle préférera compter ou dessiner.  😉

RelatedPost

  •  
  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
    27
    Partages

9 thoughts on “Lecture à 3 ans”

  1. Ce ne sont pas des mots mais des syllabes, attention. Les mots comportent plusieurs syllabes. Mais sinon apprendre la lecture par le jeu est une super idée et il n’est jamais trop tôt pour commencer si l’enfant est volontaire.

    1. En effet, il y a des cartes avec des syllabes et des cartes avec des mots 🙂
      La lecture régulière aide vraiment les enfants à évoluer et à être en confiance avec les mots.

  2. Attention également dans les livres les mots ne sont pas écrits en cursive mais en script. L’écriture cursive est celle de l’écrit et non de la lecture.

    1. Pour moi, l’écriture « cursive » correspond à une écriture où les lettres sont en attachées, alors que le « script » c’est les lettres non attachées les unes aux autres.

      Dans les livres que nous lisons chez nous, il y a des deux écritures.
      Les livres types « Balthazar » sont écrits en cursives.

  3. Bonsoir, pourquoi les syllabes ne sont pas classées par ordre alphabétique des voyelles svp ?
    Ex: la, le, li, Lo, lu….ma, me, mi, mo, mu
    Je ne sais pas si c’est important mais moi ça me parait bizarre..

    1. Bonsoir,
      Lorsque les filles ont commencé la lecture, nous n’avons pas fait en fonction d’un ordre alphabétique. L’idée était surtout de comprendre que deux sons de lettres forment un seul son pour une syllabe.
      De plus, chez nous le fichier est découpé sous forme de cartes (plus ludique) et on pioche une carte au hasard. Le but est vraiment que l’enfant comprenne la logique et pas qu’ils apprennent par coeur un ordre (en présentant toujours dans le même ordre les syllabes, l’enfant connaîtra comme une poésie, mais en changeant l’ordre ne sera pas toujours capable de lire la syllabe).
      Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.