Le lit Montessori

J’ai découvert le lit Montessori en faisant des recherches sur la méthode Montessori. Le principe est de faire dormir bébé, dès sa naissance ou peu de temps après, sur un matelas posé au sol avec un tapis épais devant le lit pour faire la transition lit/sol.

J’ai lu beaucoup d’avis : certains pensent que c’est super de laisser la liberté aux bébés et de ne pas les enfermer dans un lit à barreaux, d’autres pensent que le bébé n’est pas capable de comprendre qu’il doit rester dans son lit et qu’il ira jouer avec ses jeux…

Pas simple de savoir quoi faire avec tous ces avis divergents.le lit montessori avant
Nous avons pour le moment un petit appartement et nous dormons tous les quatre dans la même chambre.
Au début, il y avait notre lit, puis est arrivé Cacahuète et son lit à barreaux. Lorsque Em a débarqué, son lit à barreaux a rempli l’espace qu’il restait. Avec nos trois lits, nous occupons toute la chambre, il n’y a pas de place pour passer entre les lits.

Pouvoir retirer les lits à barreaux était une solution pour retrouver plus de place dans notre espace commun. De plus, Cacahuète a mis beaucoup de temps à dormir seule, mais elle refusait toujours de s’endormir toute seule. Du coup, je me suis dit que je n’avais rien à perdre en tentant cette méthode.

Un midi, j’ai décidé de lui proposer de mettre le matelas au sol, elle m’a dit oui qu’elle voulait. J’ai mis les lits dans le salon sans les démonter en attendant de voir si cela allait bien se passer ou pas.
Elle s’est endormie seule et sans comédie. Ce que j’avais le plus peur, c’était qu’elle se lève pour venir me retrouver dans le salon (surtout qu’on a pas de porte entre la chambre et le salon, tout est ouvert), mais elle ne sait pas relevée.

Le soir, nous avons refait le test et elle a très bien dormi, sans se lever. Depuis nous avons choisi de laisser les matelas au sol et de démonter les lits à barreaux pour les revendre.

Cacahuète avait donc 18 mois lorsqu’elle a commencé à dormir sans son lit à barreaux et Em avait 6 mois.

le lit Montessori

Je leur ai installé un coin bien à elles dans la chambre. J’ai placé une couette par terre et mis les matelas dessus. Au niveau de leur tête, j’ai mis un tour de lit afin de les protéger des murs froids et qu’elles ne se fassent pas mal.

Cacahuète ne tombe jamais par terre pendant les siestes, la nuit avec sa gigoteuse cela arrive qu’elle se retrouve par terre. Dans la méthode Montessori, il est recommandé de mettre une couverture, mais lorsqu’on a testé cela, elle perdait la couverture et avait froid toute la nuit, donc on a remis la gigoteuse. Au début, nous devions nous lever pour la remettre sur le matelas, mais maintenant elle se remet toute seule dans son lit sans rien dire.
Em était plus petite quand on l’a mise sur le sol, elle ne bougeait pas. Aujourd’hui, elle tourne dans tous les sens et se retrouve de temps en temps par terre. Pour éviter que cela se produise trop souvent, j’ai mis un oreiller sur le côté de son matelas au niveau de sa tête, dès qu’elle le touche elle se retourne dans l’autre sens (pour le moment, cela fonctionne bien).

Cacahuète a essayé une seule fois de se lever, je l’ai surprise debout et je lui ai dit qu’il ne fallait pas se lever et qu’il fallait dormir avant. Depuis ce jour, elle ne se relève jamais et appelle quand elle a fini de dormir.

Ce qui est bien aussi, c’est que le soir je peux m’assoir par terre entre elles pour raconter une histoire. C’est un moment durant lequel on peut leur tenir la main, leur montrer les images du livre…

RelatedPost

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Le lit Montessori”

  1. Bonjour, votre article date de plus d’un an, pouvez-vous raconter, comment ça se passe depuis avec vos enfants et leur matelas au sol? Ma fille a 7 mois, elle marche a quatre pattes, son lit cododo accolé au mien devient dangereux, et je me question sur le lit montessori. Est-ce que c’est une bonne solution dans la durée ?

    1. Bonjour,
      Nous en avons parlé avec Coco, il y a moins d’une semaine !
      Pour nous, cela a tout changé.

      Notre plus grande fille ne s’endormait jamais sans me tenir la main avant de passer sur un lit au sol. On a vraiment eu l’impression que le lit à barreaux n’était pas un endroit rassurant pour elle.
      La plus petite n’a connu que ça et cela ne l’a pas dérangé.

      Les filles étaient à côté l’une de l’autre et elles ont aimé pouvoir se tenir la main pour s’endormir, se voir… cela a créer une complicité entre elles pour le coucher. Le côté moins positif est qu’elles ne veulent pas s’endormir dans une pièce si l’autre n’est pas là.

      Je referais exactement le même choix, car on n’a eu que des avantages.
      De plus, quand on a passé les filles sur un lit de « grand » (90*190), elles n’ont pas été perturbé car elle connaissait déjà le fait que le lit à des côtés et que l’on peut « tomber »… nous pensons que cela nous a aidé.

      J’espère que cela vous aidera à faire votre choix 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.