Apprentissage propreté

Depuis lundi dernier, je me suis lancée dans l’apprentissage de la propreté avec Cacahuète.

À vrai dire, c’est une étape qui me fait un peu peur. Je ne sais pas vraiment quelles méthodes il faut mettre en place pour lui expliquer qu’il faut aller sur le pot ou aux toilettes en évitant de faire pipi ou caca dans la culotte.

apprentissage propreté pot

Nous avons installé, il y a quelques mois déjà, dans nos toilettes son pot Béaba. Elle s’assoit souvent dessus lorsqu’elle va aux toilettes avec moi, mais ne veut jamais retirer ses vêtements ni sa couche. Elle a assimilé le fait qu’il faut aller dessus lorsqu’on a envie de pipi (ou plutôt quand maman va aux toilettes), et elle veut bien s’y assoir.

apprentissage propreté réducteur tigex

On a aussi un réducteur toilette tigex Excellence, il est très pratique, il se pose par dessus les toilettes, donc rapide à mettre en place contrairement à la plupart des réducteur qui se place en dessous de l’abattant.
Je me dis qu’elle voudra peut-être aller dessus, puisqu’elle me voit faire et qu’elle voudra peut-être m’imiter.

Pour commencer, je lui ai demandé si elle voulait comme maman mettre une culotte. Elle a tout de suite accepté, en plus il y a un petit nœud dessus (c’est une vraie fille : fan de vêtements, de chaussures, de tout ce qui brille, du rose et des nœuds).

Tous les jours, elle retire sa couche au profit d’une belle culotte pendant au moins 1 heure le matin et 1 heure dans l’après-midi. Elle est toujours d’accord pour retirer la couche, mais elle ne veut jamais aller aux toilettes quand on lui pose la question, même quand on l’a voit qui a envie de faire pipi.

Ce qui est bien, c’est qu’elle a compris comment se retenir. En effet, si elle commence à faire un tout petit peu pipi dans la culotte, elle me le signale et ne continue plus de faire pipi.
L’inconvénient, c’est qu’elle ne veut pas continuer aux toilettes et donc je sais qu’à un moment il faudra que le reste sorte, et il y a des chances que cela soit sur elle.

Quand je vois qu’elle a envie, je l’assois aux toilettes avec le réducteur ou sur le pot (suivant ce qu’elle préfère à ce moment) afin de l’encourager à faire pipi. Je reste avec elle au début et je lis des histoires, mais j’ai remarqué que si elle fait autre chose sur le pot, elle ne se concentre pas à essayer de faire pipi. Elle s’amuse et rien ne se passe. Du coup, passé l’étape de la petite lecture pour rassurer, je retire tout ce qui pourrait distraire. Le plus souvent, c’est à ce moment que les larmes arrivent !

Pleurer fait faire pipi, cela est bien vrai. La première fois que Cacahuète a fait dans le pot, elle était en train de pleurer et ça l’a tellement surprise comme sensation qu’elle s’est arrêtée de pleurer pour observer ce qui se passait. Elle était fière de pouvoir aller mettre son pipi aux toilettes et de tirer la chasse d’eau.
Dommage, le lendemain elle n’avait, de nouveau, pas envie d’aller aux toilettes.

J’essaie de la mettre sur le pot dès que je vois des signes d’envie ou bien dès qu’elle a un peu de pipi dans sa culotte. Même si elle ne fait rien, je me dis que cela lui permet de s’habituer, afin d’y être à l’aise lorsqu’elle sera prête.
J’ai aussi remarqué que lorsqu’elle va sur le pot toute habiller, elle s’y installe correctement, mais quand elle n’a pas de vêtements, elle se penche en avant prête à se mettre debout à la moindre occasion.
Du coup, j’essaie pour le moment de lui montrer que c’est très bien d’aller aux toilettes, que c’est normal et que tout le monde le fait.
On verra les prochaines semaines si cela s’améliore !

L’apprentissage de la propreté est un passage obligé pour nos enfants, surtout avant l’entrée à la maternelle. Et vous, avez-vous des astuces pour les aider à devenir propres ?

Related Post

2 thoughts on “Apprentissage propreté”

Laisser votre opinion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.